ehvrika-2
Создать бесплатный сайт с uCoz

Пусть в вашей жизни всегда будет место знаниям и мудрости!


                            
Меню сайта

Обратите внимание

  • Телефон доверия

  • Официальный интернет-портал правовой информации


    Форма входа


    Поиск


    Календарь
    «  Март 2016  »
    ПнВтСрЧтПтСбВс
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031
    Архив записей


    Друзья сайта
  • Официальный блог
  • Сообщество uCoz
  • FAQ по системе
  • Инструкции для uCoz



  • Статистика

    Онлайн всего: 1
    Гостей: 1
    Пользователей: 0



    Приветствую Вас, Гость · RSS 17.11.2019, 01:02
    Главная » 2016 » Март » 11 » Послание Генерального директора ЮНЕСКО г-жи Ирины Боковой по случаю Всемирного дня Водных ресурсов
    21:32
    Послание Генерального директора ЮНЕСКО г-жи Ирины Боковой по случаю Всемирного дня Водных ресурсов

    На русском языке.

    Оригинал:

    Message from Ms Irina Bokova, Director-General of UNESCO, on the occasion of the World Water Day, 22 March 2016

    Between 1990 and 2010, 2.3 billion people gained access to improved drinking water sources. This is positive, but not enough. More than 700 million people still do not have access to clean and safe water for a healthy life. The 2016 United Nations World Water Development Report estimates that some 2 billion people require access to improved sanitation, with girls and women especially disadvantaged. Many developing countries are in water stress hotspots, and likely to be hit hardest by climate change. At the same time, demand for water is soaring, especially in emerging economies where agriculture, industry, and cities are developing at a fast pace.

    The stakes are high. Water is fundamental to life. It is vital for more inclusive and sustainable development.

    This is why water stands at the heart of the new 2030 Agenda for Sustainable Development. Water is highlighted in Goal 6 on ensuring the availability and sustainable management of water and sanitation, and important for the success of all other objectives – including for advancing the prospect of decent work for all, the focus of the 2016 World Water Development Report.

    Water is vital for agriculture, industry, transport and the production of energy and is an engine for economic growth. It generates and sustains jobs worldwide, but attaining the development goals will not just be a matter of adequate resources of water as a raw material. Water quality and sanitation remains essential in providing a decent livelihood. Of the 2.3 million work-related deaths every year, 17 percent can be linked to communicable diseases and unsafe drinking water. This is why safe drinking water and sanitation at the workplace must become priorities everywhere. Meeting the challenge of creating and preserving decent jobs in the face of climate change and water scarcity will require far greater investments in science, technology and innovation. The evidence shows that investing in water infrastructure and services can have high returns for both economic development and job creation. It is important that these investments are planned with all relevant sectors, including agriculture, energy and industry, to ensure they produce the best outcomes for all.

    Lead United Nations agency for water sciences and education, UNESCO is working all-out to these ends. This starts with the International Hydrological Programme and its network of National Committees, Centres and Chairs. The UNESCO-IHE Institute for Water Education has trained thousands of water scientists and engineers from developing countries since 2003. Our World Water Assessment Programme provides Governments and the international community with cutting-edge and policy-relevant information on freshwater resources worldwide and is pioneering new techniques in gender-sensitive water monitoring. All of this will be vital in taking the 2030 Agenda to fruition.

    Moving forward requires action across the field -- by Governments, by civil society and by the private sector. The challenges we face from climate change, water scarcity and the displacement of low-skilled workers are enormous. But promoting high-quality jobs, while preserving the environment and ensuring sustainable water management will help to eradicate poverty, promote growth and craft a future of decent work for all. This is UNESCO’s message today.

      - - -

    Message de la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, le 22 mars 2016

    Entre 1990 et 2010, 2,3 milliards de personnes ont pu accéder à une source d’eau potable améliorée. Une évolution positive, mais pas suffisante. Plus de 700 millions de personnes n’ont toujours pas accès à une eau propre et salubre, condition nécessaire à une vie saine. Selon l’édition 2016 du Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau, près de 2 milliards de personnes auraient besoin d’accéder à un assainissement amélioré, les filles et les femmes étant particulièrement défavorisées à cet égard. De nombreux pays en développement sont situés dans des régions en stress hydrique et risquent d’être les plus durement touchés par le changement climatique. Dans le même temps, la demande en eau ne cesse de croître, en particulier dans les pays émergents où l’agriculture, l’industrie et les villes se développent à un rythme soutenu.

    Les enjeux sont considérables. L’eau est essentielle à la vie. Elle est aussi indispensable à un développement plus inclusif et durable.

    C’est pourquoi elle occupe une place centrale dans le nouveau Programme de développement durable à l’horizon 2030. L’eau, placée au cœur de l’objectif de développement durable 6 visant à garantir l’accès de tous à l’eau, l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau, est un élément crucial pour la réalisation de tous les autres objectifs, notamment la promotion d’un travail décent pour tous, thème sur lequel est axée l’édition 2016 du Rapport mondial sur la mise en valeur des ressources en eau.

    L’eau, essentielle à l’agriculture, à l’industrie, aux transports et à la production d’énergie, est un moteur de la croissance économique. Elle crée et permet de maintenir des emplois dans le monde entier, mais la réalisation des objectifs de développement n’est pas qu’une question de ressources en eau suffisantes comme matière première. La qualité de l’eau et l’assainissement restent essentiels pour vivre dignement. Chaque année, sur les 2,3 millions de décès liés à l’activité professionnelle, 17% peuvent être imputés aux maladies contagieuses et à l’ingestion d’eau non potable. C’est pourquoi l’accès à l’eau potable et l’assainissement sur le lieu de travail doivent partout être élevés au rang de priorité. Le défi que représentent la création et la préservation d’emplois décents dans un contexte de changement climatique et de rareté de l’eau exigera, pour être relevé, des investissements bien plus importants dans les sciences, la technologie et l’innovation. L’expérience montre que l’investissement dans les infrastructures et services relatifs à l’eau peut être extrêmement bénéfique pour le développement économique comme pour la création d’emplois. Afin d’assurer les meilleurs résultats pour tous, il est important que ces investissements soient planifiés avec l’ensemble des secteurs concernés, notamment l’agriculture, l’énergie et l’industrie.

    En tant qu’institution chef de file au sein du système des Nations Unies pour les sciences de l’eau et l’éducation, l’UNESCO œuvre sans relâche à ces fins, avec en première ligne le Programme hydrologique international et son réseau de comités nationaux, centres et chaires. Depuis 2003, l’Institut UNESCO-IHE pour l’éducation relative à l’eau a formé des milliers de scientifiques et d’ingénieurs spécialistes de l’eau issus de pays en développement. Notre Programme mondial pour l’évaluation des ressources en eau offre aux gouvernements et à la communauté internationale un accès à des informations de pointe utiles à la formulation de politiques sur les ressources mondiales en eau douce et promeut des techniques d’avant-garde en matière de suivi des ressources en eau tout en prenant en compte les questions de genre. Tous ces éléments seront primordiaux pour assurer le succès du Programme de développement à l’horizon 2030.

    Pour aller de l’avant, il faudra agir à tous les niveaux – gouvernements, société civile et secteur privé. Le changement climatique, la rareté de l’eau et les déplacements de travailleurs peu qualifiés représentent des défis de taille, mais la promotion d’emplois de qualité, dans le respect de l’environnement et de la gestion durable de l’eau, permettra d’éliminer la pauvreté, de favoriser la croissance et de bâtir un avenir où tout un chacun aura accès à un emploi décent. Tel est le message de l’UNESCO en cette Journée mondiale de l’eau.

    Просмотров: 387 | Добавил: svetlanalysyakova